Séminaire ATR : la bonne gestion des déchets au menu des acteurs du voyage responsable

Après la lutte contre le changement climatique en 2018, l’édition 2019 du séminaire ATR était consacrée à la question des déchets, notamment ceux en plastiques qui menacent l’attractivité de nombreuses destinations tant en montagne que sur les littoraux.

En 2018, le séminaire de l’association Agir pour un Tourisme Responsable (ATR) s’était tenu sur les terres de Salaün Holidays en Bretagne avec pour thème la lutte contre le changement climatique, avec à la clé de nouveaux engagements du label ATR pour évaluer, réduire et compenser les émissions de CO2. Cette année, ATR avait confié l’organisation de son séminaire à Grand Angle, entreprise familiale composée d’une équipe de quinzaine de professionnels, labellisée « Agir pour un Tourisme Responsable » depuis 2017. Grand Angle, qui organise depuis près de 40 ans des voyages à pied ou à vélo à travers l’Europe, est aussi agréée au titre du volet 3 de la Charte européenne du tourisme durable dans les espaces protégés.
Il y a quelques jours, les trente participants, représentants d’opérateurs de voyage membres de l’association, se sont retrouvés à Autrans Méaudre, commune du Parc Naturel Régional du Vercors, siège de Grand Angle où ils ont été accueillis par David PRAIRE, Directeur Général de l’entreprise, accompagné de Lionel FLASSEUR, Directeur Général d’Auvergne Rhône Alpes Tourisme et fervent artisan d’un tourisme « responsable et bienveillant » ainsi que d’autres représentants des institutions locales dont Valériane JANET, Directrice du Pôle tourisme de la Communauté de Communes du Massif du Vercors. La collectivité territoriale s’engage dans le tourisme responsable et se positionne en valorisant les bienfaits de la montagne pour la santé de ses visiteurs. Elle investit aussi pour bien gérer la collecte et le tri des déchets et ainsi permettre aux touristes comme aux habitants de profiter d’un environnement préservé.

Henri BOURGEOIS COSTA, porte parole d’Océans Sans Plastiques et grand voyageur, était l’invité d’honneur du séminaire et a ouvert les travaux par une présentation des enjeux globaux sur un sujet historique pour les voyagistes d’aventure, pionniers du tourisme responsable qui mènent depuis longtemps des actions pour réduire et bien gérer les déchets. Avec quelques chiffres clés pour poser le décor avant de prendre le temps de construire des solutions concrètes et permettre aux opérateurs de voyage d’évaluer, d’améliorer  et de partager leurs pratiques en matière de gestion des déchets au siège de leurs entreprises, dans leurs agences et dans les destinations. Si la situation est alarmante tout l’écosystème étant affecté à travers des microdéchets qui pénètrent la chaîne alimentaire, il est possible d’agir ! Par exemple, en proposant aux voyageurs des gourdes pour limiter l’usage des bouteilles en plastique. Il s’agit d’être également vigilant sur les déchets toxiques issus du tourisme et de recommander aux voyageurs de ramener et trier leurs piles, et de leur rappeler que le don de médicaments est interdit dans de nombreux pays. Un catalogue de bonnes pratiques et de ressources documentaires va être publié prochainement sur le site internet d’ATR, invitant tous les professionnels du voyage à sensibiliser leurs clients et ne pas sous-estimer les vertus pédagogiques des voyages, qui peuvent transformer notre rapport au monde, aux déchets et inviter à améliorer ses pratiques.

Pour éclairer les représentants des voyagistes membres d’ATR sur les enjeux et bonnes pratiques, d’autres intervenants sont venus enrichir le panel, tels que Camille REY GORREZ, Directrice de Mountain Riders, association pionnière du tourisme durable dans les Alpes et lauréate en 2018 de la palme du tourisme durable dans la catégorie territoire pour son label Flocon Vert, Dominique BLEICHNER, responsable du projet Fortune de Mer dans le parc national du Banc d’Arguin en Mauritanie et Candie TRIER, co-créatrice d’un blog voyage, les Géonautrices, qui  vient de réaliser une vidéo de sensibilisation sur les problèmes de gestion des déchets dans l’Himalaya intitulée « L’empreinte de l’homme » ou encore Emile LEVY, représentante de Gifts For Change invitant à utiliser de étiquettes de voyage éco-conçues pour communiquer sur les engagements des membres d’ATR.

A noter la participation pour la première fois à ce séminaire annuel ATR de représentants de nouveaux adhérents de l’association comme Yannick BARDE, Directeur de production d’Asia, Vincent SAURON, Directeur de Carpe Diem, Laëtitia PASCAUD, Responsable communication interne et RSE de TUI France. Ce séminaire de travail a été ponctué des pauses gourmandes et sportives : dîner chez le chef Guillaume MONJURE et initiation au biathlon sur le magnifique stade de Corrençon en Vercors, terrain d’entraînement de Martin FOURCADE, quintuple médaillé d’or aux jeux olympiques.

 

Laisser un commentaire