©Boas et Felix en Namibie par Double Sens

Boas et Felix en Namibie

Pour un tourisme durable en Namibie

1,5 millions de voyageurs se rendent chaque année en Namibie pour découvrir sa faune exceptionnelle. C’est une richesse que Double Sens participe à préserver avec l’aide de ses partenaires locaux : Félix et Boas.

Boas, rhino rangers, et Félix, agent réceptif, travaillent ensemble à construire un tourisme durable en Namibie. Ils forment tous les deux l’équipe locale de l’agence solidaire de voyage Double Sens.

L’encadrement des voyageurs à Kunene est une mission qu’ils embrassent chacun à leur façon. Félix gère la partie logistique et organisationnelle alors que Boas est responsable de l’accompagnement sur terrain. Il fait découvrir aux visiteurs la région au plus proche des communautés locales qu’il connait bien.

Felix a grandi en France dans la région du Tarn «entre champs vallonné et platanes» précise-t-il, sensible à la beauté des paysages. Après avoir sillonné les cinq continents, surtout à pied et à vélo, il a choisi de poser ses valises en Namibie. Installé depuis quatorze ans, il décrit son pays adoptif comme «beau, brut et simple». Depuis cinq ans, Félix s’efforce de proposer un tourisme où il maximise l’impact au service de l’environnement et des Namibiens. Pour lui, «l’un ne va pas sans l’autre !». C’est donc dans cet esprit qu’il compose les circuits et accompagne les voyageurs Double Sens dans la nature féroce de la Namibie.

Félix et Boas partagent leur passion pour la faune, mais aussi la certitude que le tourisme doit devenir un levier pour la préservation de l’environnement et le développement. C’est sur la base de cette conviction partagée que les deux hommes ont noué un partenariat dans le cadre des voyages de Double Sens. 

Boas est né dans une famille d’éleveurs dans petit village près de Sesfontein, en Namibie. Très jeune, il est sensibilisé aux conflits entre l’homme et la faune locale. Rapidement, il développe un intérêt pour la préservation des animaux sauvages et pour le développement d’un tourisme bienveillant.

Cet amoureux de la nature a fait ses armes dans une ONG locale qui assure la gestion communautaire des ressources naturelles : Integrated Rural Development and Nature Conservation.

Il est aujourd’hui à la tête des Rhino Rangers de la ville de Kunene. Dans une région où les rhinocéros ont été braconnés jusqu’à frôler l’extinction, l’équipe de cinquante gardes forestiers se décrivent comme les « gardes du corps » de cette espèce protégée.

Si Kunene est l’un des seuls endroits au monde où la population de rhinocéros noirs est en hausse, le problème du braconnage n’est toujours pas réglé. C’est pourquoi les Rhino Rangers patrouillent constamment. Ils doivent procéder à un recensement des individus et s’assurer qu’ils sont tous en bonne santé. Chacun porte un prénom et une petite étiquette à l’oreille, ce qui permet de les identifier facilement.

C’est justement dans ses missions de pistages de Rhinocéros que Boas rencontre les voyageurs Double Sens. Boas accompagne les voyageurs sur la trace des Rhinocéros et les sensibilise à l’importance de cette action.

En septembre 2017, les premiers voyageurs Double Sens se sont rendus sur le terrain avec Boas et Félix. Ils nous dressent le bilan : « Nous avons identifié cinq rhinos et patrouillé dans une zone essentielle pour lutter contre le braconnage ! »

Felix et Boas sont ravis de leur collaboration avec Double Sens qui les aide à concrétiser des projets qui répondent au souhait des voyageurs dans le respect des écosystèmes fragiles du pays.

> En savoir plus