Yvonne, voyageuse au Cap Vert

ATR donne la parole aux acteurs du tourisme responsable

Yvonne, voyageuse partie au Cap Vert avec Chamina, nous livre son témoignage sur sa vision du tourisme resposable en général, et d’ATR en particulier. Mais aussi sur ses plus beaux souvenirs et ses rêves de voyages…

Je réalise de plus en plus de voyages à pied, c’est selon moi le moyen idéal pour découvrir les pays et les régions. J’apprécie l’ambiance les hébergements, les points de chute du soir, des structures simples où le contact humain est privilégié. Je voyage principalement en France, avec un point de rendez-vous joignable en train, c’est une démarche non polluante pour moi très importante.

« Agir pour un tourisme responsable », c’est pour moi une garantie de l’engagement de l’agence pour un développement durable. C’est l’assurance que les valeurs telle que le respect des populations et des lieux traversés sont ancrées. On est aussi dans une démarche de voyage dans laquelle l’argent est redistribué à toutes les parties et sert au développement local. 

Cap Vert ©JP BUOT

Cela fait 30 ans que je voyage avec Chamina et je sais que cet esprit est une réalité. Par exemple, tous les accompagnateurs avec qui je suis partie avaient des démarches durables telles que le recyclage des déchets ou le respect des sentiers, et ce avant même l’existence d’ATR. Mais pour moi le tourisme responsable c’est aussi un effort personnel, on ne peut pas toujours rejeter la responsabilité à l’agence. Je choisis de n’emporter que le nécessaire, de ne pas jeter ma polaire car la couleur est un peu passée, de privilégier les produits bio, … c’est un ensemble !

J’ai des tonnes de souvenirs, mais s’il faut faire un choix, ce serait le Cap Vert, un pays extraordinaire avec des étapes magnifiques. Dans l’esprit d’ATR justement, nous logions chez l’habitant, avec un guide local et de vrais échanges le soir après de belles journées de randonnée. On sentait que les habitants étaient contents d’accueillir notre groupe, on était vraiment dans la rencontre.

Ma prochaine destination, c’est le chemin de Saint Jacques de Compostelle, je franchis les Pyrénées pour découvrir le chemin espagnol.

> Découvrez d’autres témoignages d’acteurs du tourisme responsable !

Laisser un commentaire