©Monsieur TRAN au Vietnam par Terdav

Quang Hieu au Vietnam par Terres d’Aventure

Le tourisme responsable, c’est pour moi un tourisme respectueux de la nature, des hommes et des cultures dans leur diversité

Je m’appelle Quang Hieu TRAN, et je suis le représentant de Terres d’Aventure pour l’organisation des voyages en groupes dans toute la péninsule indochinoise incluant le Vietnam, le Cambodge et le Laos.

Nous avons adopté une Charte interne qui formalise notre démarche et nos engagements pour un tourisme responsable. L’ensemble de nos actions en la matière s’articulent autour de trois axes : 1) minimiser les impacts négatifs du tourisme sur le plan économique, social et environnemental ; 2) faire bénéficier les communautés locales des retombées économiques du tourisme ; et 3) favoriser l’échange entre nos voyageurs et les populations locales à travers des formules de voyage immersif et participatif.

Un exemple concret ? Les hauts massifs calcaires de Thong Nong, à l’extrême du nord Vietnam, région magnifique mais reculée, sont peuplés de plusieurs communautés ethniques : Lo Los, Hmong, San Chi, Tay, Nung, etc. Les richesses naturelles, ethniques et culturelles font de cette région une destination de choix pour les touristes. Mais le développement du tourisme purement mercantile, malheureusement, ne va pas de pair avec l’amélioration du niveau de vie de ces populations qui, même si elles constituent la raison d’être et l’âme des voyages sur leur territoire, n’en bénéficient pas les fruits. Conscient du danger que cela représente, nous avons mis en place, depuis six ans, un projet durable que nous nommons « Thong Nong Projet ». Ce projet comporte plusieurs sous-projets : installation d’un système de droits d’entrée dans un village Lo Lo, les recettes alimentant une caisse commune destinée à octroyer des micro-crédits sans intérêts aux villageois en besoin ; mise en place des maisons d’accueil et des formules de voyage immersif dans différents villages ; réhabilitation des habitats en faveur des familles Hmong les plus pauvres ; création d’un village école du tourisme solidaire chez les Nung etc. Nous gérons l’ensemble du projet. Certains sous-projets sont financés par nos partenaires. Tel est le cas de la réhabilitation d’une dizaine de maisons Hmong, prise en charge financièrement par la Fondation Insolite Bâtisseur.

Le tourisme responsable, c’est pour moi un tourisme respectueux de la nature, des hommes et des cultures dans leur diversité, un tourisme qui sait valoriser les patrimoines existants pour se développer tout en les protégeant au profit des générations futures. Un dicton vietnamien dit : l’enfant aura soif si le père mange salé. Le tourisme, en tant que secteur économique de pointe, ne doit pas amener à l’appauvrissement de ce qui fonde l’avenir de nos enfants. Et le label ATR est pour moi un cahier des charges guidant nos actions en matière de tourisme responsable.

Mon meilleur souvenir de voyage, ce sont les soirées passées dans les villages montagneux du Nord Vietnam, avec des repas sous les bougies réunissant trois ou quatre générations d’une même famille, qui sont toujours de très belles expériences. Mon voyage de rêve, ce sera un voyage de trois à quatre semaines avec mes deux filles et ma femme en France, et plus exactement dans la France traditionnelle, celle de la campagne, des vieux villages du Sud. 

> En savoir plus