octobre 2016 : le tourisme responsable prend de l’ampleur

Agir pour un Tourisme Responsable (ATR) annonce l’arrivée de quatre nouveaux membres : Double Sens, Salaün Holidays, Sept et Demi, et Transat France.

ATR compte désormais 20 opérateurs de voyages engagés dans le développement durable, dont le chiffre d’affaires cumulé annuel représente plus d’un milliard d’euros et plus d’un million de voyageurs chaque année.

De 2014 à 2016, l’association est passée de 9 à 20 opérateurs. Le seuil des 20 membres marque donc une étape dans le projet de fédérer tous les acteurs français du voyage responsable à l’horizon 2020.

Avec l’adhésion de grands voyagistes généralistes comme Salaün Holidays et Transat France (Look Voyages et Vacances Transat), engagés de longue date et souhaitant participer à un collectif dédié, ATR démontre que le tourisme responsable n’est pas réservé aux seuls opérateurs pionniers. A noter d’ailleurs que Transat France vient d’obtenir le niveau « Certified » du label international Travelife, partenaire d’ATR.

Pour autant, des voyagistes spécialisés, comme Double Sens dans le tourisme solidaire et Sept et Demi dans l’organisation de séjours de groupes vers les destinations européennes, ont également choisi de participer au projet fédérateur d’ATR.

Tree life cycle fotolia

Tous les membres de l’association s’engagent moralement à se conformer à la charte d’ATR qui repose sur des valeurs de respect de la planète et de ses habitants et dont les principes sont le fondement du label ATR. Deux entreprises, La Balaguère et Evaneos.com, viennent d’ailleurs d’être labellisées suite à un audit réalisé par Ecocert Environnement. La plupart des autres membres sont en cours de labellisation. Agir pour un tourisme responsable c’est bien, le prouver c’est mieux.

ATR réunit donc désormais une grande diversité de voyagistes, toujours plus nombreux à agir ensemble pour un tourisme responsable et à faire reconnaître leur engagement commun autour d’un label organisé selon trois principes :  la transparence avec les clients, le partenariat avec les prestataires et la cohérence avec les salariés.

Le tourisme responsable n’est plus une niche de marché mais l’objet d’un large rassemblement  d’opérateurs du voyage unis et en marche pour répondre aux enjeux du 21ème siècle. De bon augure à la veille de 2017, proclamée Année Internationale du Tourisme Durable par l’Organisation des Nations Unies.

Laisser un commentaire