mai 2014 : 10 opérateurs pionniers du tourisme responsable

A l’occasion de la Quinzaine du Commerce Equitable, et des 10 ans d’ATR, découvrez 10 voyagistes pionniers du tourisme responsable et 10 destinations caractéristiques de leur engagement.

Cap sur le Népal avec Allibert Trekking, Madagascar avec Atalante, l’Italie avec Chamina, le Maroc avec Comptoir des Voyages, l’Allemagne avec Grand Angle, l’Inde avec la Balaguère, la Dominique avec Nomade Aventure, le Tibet avec Terres d’Aventure, le Kenya avec Tirawa et l’Egypte avec Voyageurs du Monde !

logo_allibert

Au Népal, Allibert marie fidélité et respect avec durable et équitable.

Allibert Trekking, est le premier Tour-opérateur certifié ATR (=Agir pour un Tourisme Responsable) en 2008. Depuis, chaque année, les auditeurs d’AFNOR (Agence Française de Normalisation) certifient que les engagements du tourisme responsable sont honorés. Parmi les quatre grands principes du label ATR : le renforcement de la qualité des relations avec les prestataires locaux par le respect des réglementations locales et des conditions de travail fixées par ATR.
Retrouvez les engagements d’Allibert Trekking en faveur du tourisme responsable :
http://www.allibert-trekking.com/699-engagement-tourisme-responsable.htm

«  Au Népal, tout a commencé par une belle rencontre avec Tendi Sherpa. C’était en 1987 ». Aujourd’hui encore, c’est Sonam Sherpa, le frère de Tendi qui continue à s’investir aux côtés d’Allibert pour l’amélioration permanente des conditions de travail des équipes locales. Une fidélité qui s’explique par la nature du partenariat entre Allibert et l’agence népalaise Thamserku Trekking : équitable et durable!

Retrouvez l’histoire et l’actualité des voyages produits au Népal sur le site Internet d’Allibert :
http://www.allibert-trekking.com/pro_id/2248/page/6/119-trek-nepal.htm

Par ailleurs, Allibert soutient des projets de développement dans de nombreux pays, dont le Népal :
http://www.allibert-trekking.com/94-tourisme-responsable-equitable.htm

logo_latalante

A Madagascar, Atalante propose un voyage solidaire !

Pionnier du tourisme responsable, le 10e voyagiste à l’honneur de cette première série n’est autre qu’Atalante, voyagiste lyonnais, concepteur dès 1996 de la Charte éthique du voyageur.
Membre fondateur d’ATR, certifiés dès 2008*, Atalante est aussi le seul double lauréat des Trophées du Tourisme Responsable, en 2007 dans la catégorie tourisme équitable et solidaire, et en 2011 pour son engagement auprès des populations locales via la mise en place d’un système de micro-crédit dans les pays du Sahara en reconversion. L’esprit du tourisme responsable, un composant essentiel de l’ADN d’Atalante.
http://www.atalante.fr/vacance-responsable-culture-sante-plaisir/40069/

Atalante continue d’innover avec, entre autres, des treks solidaires lancés en 2013 ! Cap sur les Hautes Terres à Madagascar, pour un voyage produit avec l’ONG Fanamby qui fait découvrir aux voyageurs les initiatives locales en faveur de l’environnement, l’écotourisme et l’éducation.
http://www.atalante.fr/voyage-trek-solidaire-dans-les-hautes-terres/madagascar/40058/47354/
> D’autres treks solidaires

Atalante participe aussi au financement de nombreux projets développement en Asie et en Afrique.
http://www.atalante.fr/atalante/tourisme-responsable/nos-partenaires/id/288

Cela paraît évident en cette Quinzaine du Commerce Equitable et pourtant ce n’est toujours pas une pratique partagée par l’ensemble des professionnels du tourisme, Atalante a aussi recours à des produits issus du commerce équitable, l’un des nombreux engagements du label ATR.
http://www.atalante.fr/atalante/tourisme-responsable/nos-partenaires/id/229

logo_chamina

En Italie, Chamina démontre que le commerce équitable ne se limite pas au pays dits du Sud.

Issu du milieu associatif des années 70, Chamina Voyages, membre d’ATR, certifié dès 2008, s’est donné pour objectif de contribuer à préserver et entretenir le tissu social, l’économie, la vie fragile des campagnes et des montagnes.
Spécialiste de la randonnée, ancré dans ses racines auvergnates, le voyagiste développe des voyages pour randonneurs en quête d’authenticité. Des voyages produits par des passionnés garants du respect des normes du tourisme responsable.

Dans sa définition du développement durable du tourisme, l’Organisation Mondiale du Tourisme introduit les principes du commerce équitable. Extrait : « Les principes directeurs du développement durable et les pratiques de gestion durable du tourisme sont applicables à toutes les formes de tourisme, dans tous les types de destination (…) Le tourisme durable doit assurer une activité économique viable sur le long terme offrant à toutes les parties prenantes des avantages socio-économiques équitablement répartis, qui contribuent à la réduction de la pauvreté (emplois stables, possibilités de bénéfices et de services sociaux pour les communautés d’accueil…). »
Chamina, à son échelle, vous propose de voyager durable, depuis et dans le Massif Central & ailleurs, par exemple dans le parc des Cinque Terre en Italie. Avec entre autres, des hébergements au coeur les villages typiques de la côte ligurienne.

http://www.chamina-voyages.com/randonnees-europe/italie/cinque-terre/liberte/cinque-terre-studio-1

Au delà du choix de prestataires engagés, Chamina produit également des voyages accessibles par des moyens de transports en commun. Quand ce n’est pas possible, le voyagiste recommande le co-voiturage pour se rendre au départ des randonnées.  Retrouvez tous les engagements de Chamina sur :

http://www.chamina-voyages.com/nos-engagements.html

Enfin, Chamina, fait partie des premiers voyagistes agréés par Europarc au titre de la Charte Européenne du Tourisme Durable, fruit d’un partenariat historique avec l’IPAMAC*, mais aussi d’un parrainage du Parc Naturel National des Cévennes, un territoire dont le paysage a été récemment inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO.

http://www.sur-les-chemins.com/2014/02/ecotourisme-et-espaces-proteges/

*IPAMAC est l’association Inter-Parcs Massif-Central, qui rassemble les parcs naturels du Massif Central pour un développement économique et social partagé.  ATR est également partenaire de l’IPAMAC depuis 2008 et organise son prochain séminaire annuel dans les Cévennes.
www.parcs-massif-central.com

logo_comptoir

Au Maroc, Comptoir démontre son engagement sous plusieurs formes.

Comptoir des voyages, membre certifié d’ATR (=Agir pour un Tourisme Responsable), c’est 20 ans d’engagements, à l’image de la rémunération équitable des équipes sur le terrain.
“Les salaires de nos équipes au Maroc, au Brésil, en Islande, en Égypte et en Grèce sont supérieurs au minimum légal ou aux normes habituelles de ces pays et un dispositif de prévoyance santé complète le salaire”, précise la page du site Internet de l’entreprise dédiée à la politique sociale :
> http://www.comptoir.fr/voyages/nos-engagements/nos-engagements-social.aspx

Un engagement qui n’est pas que social puisque la Villa Nomade, un riad marrakchi partenaire de Comptoir, vient d’être certifié “clé verte” pour récompenser son dynamisme en matière d’environnement : réduction de la consommation d’énergie, utilisation de produits biologiques provenant du commerce équitable, gestion des déchets…
De plus un programme de tri des déchets lors de treks organisés sur place a été mis en place. En un an, une tonne de déchets (verre, conserves, plastique) a été récolté !
> http://www.comptoir.fr/voyages/nos-engagements/nos-engagements-hebergement.aspx

Pour être cohérent ici et là-bas, il s’agit aussi de recourir aux produits du commerce équitable en France, à l’image de ce sac en toile de coton équitable commandé pour une soirée presse de Comptoir des voyages.
> http://lygo-assos.blogspot.fr/2014/03/sacs-toile-de-coton-soiree-presse-le.html

logo_grandangle-800x800

En Allemagne, Grand Angle développe, entre autres, des voyages à vélo aux coeurs des Parcs Naturels.

Grand Angle, membre d’ATR, non certifié, développe un tourisme responsable, sur les plans économique, social et environnemental ; et s’engage dans un partage équitable de la valeur ajoutée produite avec les acteurs locaux et tend à constituer une chaîne de valeur durable homogène. Côté environnemental, ce sont plus de 100 espaces naturels protégés – Parcs, réserves et sites naturels – et une trentaine de pays, que le TO traverse, tout au long de ses itinérances à pied, à vélo, à ski nordique, en raquettes, à travers toute l’Europe.
Découvrez l’incroyable histoire d’un voyagiste qui a fait le choix, improbable mais têtu, d’installer son siège social en plein coeur du Parc Naturel Régional du Vercors.
http://www.grandangle.fr/qui_sommes_nous/

Pour profiter de la douceur des voyages de Grand Angle, à vélo, l’une de tendances du tourisme d’aventure aujourd’hui, à l’image de ce tour de la forêt Noire, c’est ici :
http://www.grandangle.fr/circuit/18453_tour_de_la_foret_noire

Exemplaire dans sa démarche, Grand Angle vient d’être agréé par Europarc au titre de la Charte Européenne du Tourisme Durable.
> http://www.grandangle.fr/mm/divers/europarc_site.pdf

logo_labalaguere

En Inde, La Balaguère propose des voyages au coeur des villages.

La Balaguère, membre fondateur en 2004 d’ATR (= Agir pour un Tourisme Responsable), certifié par AFNOR depuis 2009,  respecte le principe d’une rémunération juste et équitable pour tous les acteurs de l’entreprise, sur place au siège dans les Pyrénées, mais aussi dans toutes les destinations qui accueillent les voyageurs.

La solidarité commence par la qualité du travail et de la relation entre les voyagistes et leurs partenaires dans les destinations, qui dépendent de la satisfaction et du nombre de voyageurs, dixit Vincent FONVIEILLE, PDG de l’entreprise.

Un voyagiste qui innove avec des voyages au coeur des villages indiens ! Véritables randonnées solidaires, les voyageurs sont garantis que la population locale est bénéficiaire des retombées du tourisme. Pour le plus grand bonheur des voyageurs qui ont la chance de pouvoir ainsi aller en Inde en rencontrant des indiens…
> http://www.labalaguere.com/village-ways.html

Par ailleurs et pour être cohérent, La Balaguère soutient l’association commerce équitable 65 (Haute Pyrénées) et achète des produits issus du commerce équitable (thé, café, …), dans le cadre de sa politique de voyagiste responsable. Une démarche de responsabilité sociale et environnementale à découvrir sur :
> http://www.labalaguere.com/nos-actions-concretes.html

logo_nomade

A la Dominique, Nomade partage les engagements de la destination en faveur d’un tourisme durable.

Nomade Aventure, membre d’ATR, certifié par l’AFNOR depuis 2010, s’engage au quotidien pour le respect des normes du tourisme responsable, à commencer par le principe de juste rémunération des prestataires.

La démarche de tourisme responsable de Nomade s’inscrit aussi dans le cadre des huit Objectifs du Millénaire pour le développement » et le soutien à UNITAID, un fond créé en 2006 et auquel le voyagiste contribue pour faciliter l’achat de médicaments contre le sida, la tuberculose et le paludisme.

Pour en savoir plus :
http://www.nomade-aventure.com/engagements/atr

Nomade mets à l’honneur la petite île de la Dominique en raison de son engagement dans le tourisme responsable. La destination est la première île des Caraîbes récompensée par le label Green Globe 21 pour le voyage et le tourisme durable.
« Depuis 2007, un plan de dix ans est en cours, qui a pour objectif de faire du Commonwealth de la Dominique une île bio et de promouvoir un tourisme responsable, un commerce équitable et le respect de l’environnement. »
Voici la fiche transmise au voyageurs en partance pour la Dominique :
http://www.nomade-aventure.com/infos-voyage/environnement-dominique

Enfin, notons aussi le développement de voyages « mains dans la main » qui ont vu le jour sur la base des informations recueillies auprès des clients du voyagiste (dégradation de sites, nombreux déchets, etc.), en collaboration avec les partenaires locaux. Sans crier “révolution” mais en prônant la “solidarité”, Nomade croit dur comme fer aux petits ruisseaux qui forment les grandes rivières !
http://www.nomade-aventure.com/recherche/listeresultats?lm=0&caracteristique=14

logo_terdav

Au Tibet, Terdav est engagé dans une démarche de développement par le tourisme.

Terre d’Aventures, membre fondateur d’ATR, certifié depuis 2009, a le tourisme responsable dans les gênes. Au delà de la nature des activités proposées, autour du voyage à pied, Terdav incarne des valeurs intrinsèques du tourisme responsable : l’exploration, la rencontre, et l’écologie. Découvrez 35 ans d’actions en faveur du développement durable.
http://www.terdav.com/esprit-terdav/developpement-durable

Si les principes du commerce équitable sont inhérents à la démarche de tourisme responsable, Terres d’Aventure a développé des voyages solidaires dit « associatifs », notamment au Tibet avec l’association Lab Dra Khampa, soutenue par ailleurs par la fondation Insolites Bâtisseurs. Des formations à l’écotourisme ont été réalisées pour les jeunes de la vallée de Dzongsar. Des habitants accueillent les voyageurs en auberge ou dans leurs maisons et profitent ainsi des retombées du tourisme.
http://www.terdav.com/ps-chine/rn-chine-himalayenne/tp-circuit-accompagne/at-trek/chi030–trekking-chez-khampas

D’autres voyages solidaires sont proposés au Pérou et en Namibie, mais aussi au Bénin, au Burkina Faso, au Cambodge et en Equateur. Bref, Terres d’Aventure fait le pari qu’équitable et solidaire rime avec responsable.
http://www.terdav.com/hc-voyages-solidaires

Enfin, le voyagiste reste discret sur cette action mais, sensible à la « fracture touristique », Terdav participe au départ en vacances des habitants des quartiers populaires français. Un exemple ? Un voyage en Ardèche réalisé avec l’association Le Rocher, Oasis des Cités.
http://le-blog-qui-marche.terdav.com/2013/09/terdav-fait-rimer-solidarite-voyage-pied/

logo_tirawa

Au Kenya, Tirawa propose un trek, joyeux et responsable !

Tirawa, membre d’ATR, certifié depuis 2008, ne propose pas de long discours sur la solidarité mais des prestataires bien payés pour des voyages de qualité. Et des photos qui parlent d’elles-même à travers notamment un blog qui donne particulièrement envie… de voyager responsable !
http://blog.tirawa.com

Exemple au Kenya où une joyeuse bande de voyageurs prend un malin plaisir à crapahuter sur le Mont Kenya et le Kilimanjaro, encadrée par des guides de haute montagne kenyans qui semblent travailler dignement dans un environnement de travail exceptionnel et dans des conditions respectueuses. A noter, l’emploi de 30 porteurs et guides locaux pour accompagner 8 voyageurs, avec un poids maximum par sac de 20 kilogrammes.
http://blog.tirawa.com/kenya-kilimanjaro/2014/02/04/intro/

Et comme Tirawa aime à s’entourer de journalistes qui partagent la passion du voyage et de la photo, le voyagiste se plait à proposer des voyages lecteurs. Pour partager au plus grand nombre le caractère unique de ce qui peut s’apparenter à de véritables épopées…
A l’image de ces voyages en Bolivie avec le grand reporter du magazine A/R, et au Ladakh avec le rédacteur en chef de Terre Sauvage.
http://blog.tirawa.com/bolivie-lecteurs-a-r/2013/09/25/bonjour-tout-le-monde/
http://blog.tirawa.com/ladakh-voyage-terre-sauvage/2013/08/29/depart-imminent/

Enfin, Tirawa nous livre une belle démonstration des longues étapes de la création d’un voyage. A méditer à l’heure du voyage low cost, vite fait mal fait. Vous avez dit durable ?
http://youtu.be/CvHBjrIeDPg

logo_voyageurs

En Egypte, Voyageurs du Monde reste solidaire de ses équipes en mal de touristes.

Voyageurs du Monde, membre fondateur d’ATR en 2004, a du attendre son 3e audit AFNOR pour être certifié responsable en 2009. Depuis, le voyagiste fait honneur à son engagement à promouvoir des voyages basés sur le respect des régions et des populations visitées, la solidarité et la répartition équitable des retombées économiques, et la qualité des voyages proposés.

Voyageurs du Monde, numéro 1 français du « voyage sur mesure » est un bel emblème pour le tourisme responsable en France.
(Re-)découvrez Voyageurs du Monde et ses engagements sur son site Internet, qui fait la part belle à la belle idée du tourisme comme vecteur de paix.
http://www.voyageursdumonde.fr/voyage-sur-mesure/esprit-voyageurs/qui-sommes-nous/voyage-sur-mesure

« A la suite de la révolution égyptienne, nous avons maintenu, malgré l’absence de passagers, l’intégralité des emplois et des salaires de tous les équipages de nos deux bateaux. » Ainsi Jean-François RIAL, PDG de Voyageurs du Monde, parle de la Flâneuse du Nil, une dahabieh traditionnelle, et du du Steam Ship Sudan, un navire de la Belle Epoque, deux navires qui croisent sur le Nil pour le plus grand bonheur des touristes.
Des touristes qui seraient inspirés de profiter de visiter l’Egypte en cette période certes mouvementée politiquement… Mais d’un calme divin pour les voyageurs rares et chanceux, profitant des sites touristiques qui leur sont presque réservés.
Pour partir en Egypte dès maintenant, c’est ici :
http://www.voyageursdumonde.fr/voyage-sur-mesure/recherche-voyage/voyage-egypte

Le voyagiste s’engage également dans de nombreux projets de développement à travers la fondation Insolites Bâtisseurs, créée en 2009 avec Terres d’Aventure, Comptoir des Voyages, et Nomade Aventure pour accroitre la cohérence et les effets de leur engagement.
Depuis 2009, plus de 450 000€ ont ainsi été investis sur le terrain pour accompagner une soixantaine de projets humanitaires dans 23 pays en développement.
http://www.fondation-insolitesbatisseurs.com

 

Laisser un commentaire