mars 2014 : 10 ans 10 victoires

En mars 2004, 10 voyagistes créent Agir pour un Tourisme Responsable. 10 ans après, il est l’heure de faire le bilan. Ainsi, nous vous présentons les 10 victoires d’ATR.

 

Victoire n°1 :

En 2004, ATR est créée pour fédérer les voyagistes engagés dans le tourisme responsable, première victoire quand on connaît la vive concurrence exercée entre les tour-opérateurs. Pour le plus grand bien des destinations, et des voyageurs !

 

Victoire n°2 :

En 2006, ATR fait reconnaître son référentiel d’engagements pour un tourisme responsable auprès de l’Agence Française de  Normalisation (AFNOR), organisme indépendant et accrédité par et le Comité Français d’Accréditation (COFRAC).

Ainsi, les consommateurs sont assurés que les engagements pris et annoncés sont respectés !

 

Victoire n°3 :

Dès 1996, Atalante propose à ses voyageurs une charte éthique pour les sensibiliser au tourisme responsable. Ce document est aujourd’hui mutualisé par ATR et communiqué systématiquement à l’ensemble des voyageurs !

Extrait : « Deux mondes se rencontrent à chaque fois qu’une personne se déplace d’un pays à l’autre. Voyageur, touriste, découvreur, nous sommes tout cela tour à tour. Mais, sans l’ombre d’un doute, nous sommes toujours un invité. Les pays que nous visitons avec tant de plaisir sont nos hôtes. Tout le bonheur d’un voyage peut reposer sur cette relation parfois si délicate. »

 

Victoire n°4

En 2006, les équipes des tour-opérateurs s’approprient le référentiel ATR et apportent la preuve que ce qui est dit est fait !

En 2008, AFNOR délivre ses premiers certificats, garantissant le respect des 5 principes suivants :

> encourager le développement d’un tourisme qualitatif pour une découverte authentique des régions d’accueil ;

> veiller à ce que les retombées économiques soient le plus justement réparties entre les acteurs du voyage ;

> respecter les usages et différences culturelles des régions d’accueil ;

> respecter l’environnement et le patrimoine culturel et naturel ;

> informer de façon transparente et sincère.

Témoignage de Pierre PERRIN, auditeur de l’AFNOR Certification : « Rien à voir avec une visite de courtoisie. Il s’agit d’un contrôle de rigueur pour mesurer les écarts entre le discours et la réalité. Je ne cherche pas à piéger mais à identifier les sources de progrès.»

En 2014, 10 voyagistes membres d’ATR sont certifiés.

 

Victoire n°5

La sécurité est la responsabilité première d’un voyagiste. Les sources de risque en voyage sont en effet multiples et ne peuvent pas être négligées : risques sanitaires, climatiques, géopolitiques, transport, criminalité, terrorisme, etc.

Les membres de ATR ont décidé, au travers de la Commission Sécurité, de partager en transparence leurs informations et leurs moyens d’action.

La Commission Sécurité a démontré son sérieux et sa connaissance des dossiers. Elle est devenue dans le domaine du tourisme un référent au niveau national et européen.

 

Victoire n°6

La transparence est l’un des mots clés de la démarche de tourisme responsable.

Extraits du référentiel ATR :

> Le voyagiste décrit de manière précise dans ses supports de communication,devis et/ou documents techniques, l’ensemble des prestations incluses dans les voyages et séjours.

> Le voyagiste réalise une communication chiffrée et précise sur ses supports de communication, quant aux actions de préservation de l’environnement ou de développement sur le territoire concerné, menées par son entreprise.

 

Victoire n°7

ATR, pionnier du tourisme responsable, créé en 2004, a ouvert la voie pour d’autres initiatives dont le collectif est devenu partenaire !

> l’Association pour le Tourisme Equitable et Solidaire (ATES), créée 2006

> les Trophées du Tourisme Responsable organisés par Voyages-Sncf.Com, à partir de 2007

> la Journée Mondiale développée par la Coalition Internationale pour un Tourisme Responsable (CITR), en 2007

> le Document d’Orientations Stratégiques sur le tourisme responsable publié par le Ministère des Affaires Etrangères (MAE) en 2008

> le réseau européen EARTH (European Alliance for Responsible Tourism & Hospitality), créé en 2008

> la commission tourisme responsable du Syndicat des Entreprises du Tour-Opérating (SETO), en 2010

> le Partenariat Mondial pour un Tourisme Durable (PMTD), en 2011

> le Pacte National du Tourisme Durable, à l’occasion de l’élection présidentielle en 2012

 

Victoire n°8

ATR a développé des fiches pays pour mettre en commun les informations dont disposent ses membres sur les destinations, particulièrement sur les points suivants :

> Aspect juridique et réglementaire : réglementation du pays, encadrement du tourisme ;

> Aspect environnemental : gestions des consommations (eaux, bois, etc.) et des déchets ;

> Aspect social : âge minimum du travail, salaire minimum, hébergement, nourriture et équipement des personnels locaux, fréquentations, réglementations, protection sociale ;

> Aspect touristique : fréquentation, risques, enjeux de développement ;

Chaque voyagiste membre doit appliquer les exigences des fiches pays et collecter les informations nécessaires afin de compléter et mettre à jour les fiches.

 

Victoire n°9

ATR soutient des actions communes de solidarité dirigées vers les pays du « Sud », sur trois axes : communautés locales, environnement et patrimoine culturel. Il s’agit d’un des critères obligatoires pour l’obtention  du label. Au delà des engagements de responsabilité  sociale et environnementale de ses membres, ATR a engagé une démarche  de solidarité internationale. Dans un premier temps, quatre ONG reçoivent le soutien financier d’ATR : le club Quetzal au Guatemala, Hydraulique Sans Frontières à Madagascar, SOS Village d’enfants à Haïti et au Mali, l’association Karuna Shechen au Népal.

En plus d’être responsable, ATR est donc solidaire et répond ainsi aux préoccupations d’un nombre croissant de voyageurs qui souhaitent participer au développement des destinations et à la lutte contre le dérèglement climatique. Notons que les membres d’ATR participent aussi à des projets de développement à travers des associations telles que Globetrekkeurs ou des fondations comme Insolites Bâtisseurs.

 

Victoire n°10

Nous avons gardé la plus belle victoire pour la fin, celle des voyageurs, qui, par centaines de milliers, partent avec les membres d’ATR depuis 10 ans.

En 2013, 205 000 voyageurs ont choisi un voyagiste responsable générant un chiffre d’affaires d’environ 357 millions d’euros.

 

Laisser un commentaire