Rémy, responsable qualité

ATR donne la parole aux acteurs du tourisme responsable

Rémy, responsable qualité de La Balaguère, nous livre son témoignage sur sa vision du tourisme resposable en général, et d’ATR en particulier. Mais aussi sur ses plus beaux souvenirs et ses rêves de voyages…

La Balaguère a toujours été sur le « créneau » du développement durable et responsable. Son activité, le tourisme de randonnée, est un mode d’approche des pays, des populations et de leurs cultures particulièrement doux et respectueux. Tout au long de notre histoire, nous avons su nouer avec nos prestataires locaux, des relations basées sur le respect et l’équité, en respectant leur mode de fonctionnement, mais aussi en les épaulant, en leur offrant de la formation ou du conseil. Nous sommes aussi de farouches défenseurs de la diversité qu’elle soit naturelle ou culturelle et portons ce discours auprès des institutionnels aussi bien que de nos partenaires privés pour les aider à lutter contre la standardisation inhérente à la mondialisation.

©Rémy FOURASTE - La Balaguère

Ce dont je suis le plus fier, moi qui suis, avec d’autres, à l’origine de l’entreprise, c’est que la Balaguère ait réussi à se développer à Arrens Marsous, au fin fond d’une vallée pyrénéenne, dans un village de 700 habitants. Nous avons ainsi pu appliquer chaque jour depuis 30 ans les principes que nous défendons de développement durable du territoire, tout en restant une entreprise indépendante, en créant une trentaine d’emplois permanents sur place, en développant un tourisme respectueux sur l’intégralité du massif Pyrénéen aussi bien qu’à l’étranger. Nos bureaux sont situés dans une bâtisse traditionnelle pyrénéenne, un co-voiturage permet d’y accéder et le tri sélectif est une évidence chez nous. Et ce qui peut paraître à certains idyllique recouvre pourtant une réalité moins facile : attirer des compétences, le haut débit qui ne suit pas,  l’éloignement des partenaires, etc. Cependant, nous ne changerions de mode de développement pour rien au monde !

Arrens Marsous - Pyrénées ©Rémy FOURASTE - La Balaguère

ATR a été le ferment d’une prise de conscience collective : la nécessité de protéger les valeurs de notre secteur : le tourisme d’aventure. À la fois motivés par une véritable démarche éthique, mais aussi par un souci d’organiser la profession et de ne pas scier la branche sur laquelle nous sommes assis, nous avons su d’abord apprendre à nous parler dans un secteur économique très concurrentiel, puis nous fixer des règles communes, tant sur le plan du travail de terrain que de nos politiques commerciales (transparence des prix, de l’info aux clients…). Les équipes des membres d’ATR ont su mettre en place une certification solide et adaptée, discutent désormais ensemble de l’avenir de la profession, consolident des statistiques communes sur le tourisme d’aventure et ont créé une Commission Sécurité qui permet de prendre des positions communes en ce qui concerne la sécurité des pays dans lesquels elles envoient des clients.

Dans notre entreprise, la démarche de certification nous a clairement permis d’améliorer la Qualité globale, en nous poussant à mettre en place des procédures qui améliorent et fiabilisent les process, et à créer des indicateurs et des reportings qui permettent à chacun de s’approprier la démarche responsable. ATR a fait progresser l’entreprise et lui a donné de la valeur  !

Pour moi, un voyage n’est pas une collection de souvenirs ou de belles photos, c’est une expérience vécue, partagée… Chaque voyage laisse des traces indélébiles qui construisent notre personnalité. Si je devais n’en garder qu’un ce serait peut être cet indien croisé dans une petite gare du Rajasthan il y a de cela 25 ans. Nous avions à peine engagé la conversation et le train arrivait. Il a saisi mon bagage et est parti en courant… pour me réserver une place dans un train archi-bondé. Il ne prenait pas le même train, nous ne nous connaissions pas, mais il avait voulu que j’ai une place assise pour le long voyage qui m’attendait ! Et moi, j’ai cru un instant que cet homme était en train de me voler mon bagage ! La honte qui m’a envahie ensuite et le plaisir que j’ai ressenti lié à cet acte purement gratuit et altruiste font sans doute partie des émotions les plus fortes que j’ai vécu en voyage et ont été pour moi une leçon d’altérité.

Mon prochain voyage ? Les volcans du monde m’attirent, où qu’ils soient. Ils vous remettent en contact avec la Terre, sa puissance, son indomptabilité. Ils inspirent le respect et sont le symbole de l’impermanence. Les gens qui vivent autour ont une relation forte avec eux, mêlée de crainte et de gratitude… Voilà un thème de voyage qui me plairait !

> Découvrez d’autres témoignages d’acteurs du tourisme responsable !

Laisser un commentaire