Voyageurs du Monde

Voyageurs du Monde est membre d’ATR depuis 2007.

Voyageurs du Monde veut concevoir ses voyages dans le respect des hommes, des cultures et de leurs environnements et s’engage sur le plan environnemental et humain, suivant trois axes fondamentaux.

LE TOURISME AU SERVICE DE LA PAIX

Persuadé que le tourisme est un outil parmi d’autres pour améliorer la paix dans le monde, le respect des droits de l’homme (et de la femme) et le développement économique des pays les plus démunis, Voyageurs du Monde s’engage à travers :

– Des voyages basés sur la rencontre, l’analyse des situations, le partage et la promotion de valeurs universelles fortes.

– Des projets spécifiques : Voyageurs en Israël et en Palestine (une invitation à visiter les deux visages de la région), Voyageurs au Maroc et au Moyen-Orient (une brochure entièrement dédiée aux femmes de ces pays), La Satyagraha House à Johannesburg en Afrique du Sud, notre maison d’hôtes et musée dédié à Gandhi, qui y vécut et y développa sa doctrine de la résistance pacifique désormais universelle.

– Son soutien à diverses organisations d’aide humanitaire et de défense des droits de l’homme : Unitaid, Human Rights Watch et la FIDH (Fédération Internationale des Droits de l’Homme)

LE RESPECT DES HOMMES

Chez Voyageurs du Monde en France comme au sein des filiales à l’étranger, et notamment dans ses Maisons, une politique économique et sociale responsable est appliquée. Ainsi, les équipes locales bénéficient de conditions de travail équitables régies par des normes internationales.

Un exemple : à la suite de la Révolution égyptienne de 2011, malgré l’absence de passagers, l’intégralité des emplois et des salaires de tous les équipages de leurs deux bateaux ont été maintenus.

Voyageurs du Monde est aussi parmi les premiers voyagistes français à avoir obtenu la certification Agir Pour un tourisme Responsable, délivrée par un organisme indépendant sur la base d’un audit annuel. Voyageurs s’engage à promouvoir des voyages basés sur le respect des régions et des populations visitées, la solidarité et la répartition équitable des retombées économiques, la qualité des voyages proposés.

LA COMPENSATION CARBONE SYSTÉMATIQUE

Conscient des problématiques de réchauffement climatique et de la nécessité de réduire l’emprunte carbone générée par l’industrie du tourisme, Voyageurs du Monde participe à compenser les émissions de CO2 liées au transport aérien en prélevant sur sa marge à chaque voyage vendu : 1 € par passager sur les vols vers l’Europe et le Maroc, et 5 € sur les longs courriers.

Reversées à la Fondation Insolites Bâtisseurs, ces sommes sont réinvesties dans différents projets de reforestation à travers la planète. Depuis 2010, Voyageurs du Monde a ainsi participé à la reforestation de plus de 10 000 hectares de Mangrove au Sénégal et participe aujourd’hui a des projets de même nature au Pérou, en Inde, au Laos et en Indonésie. Ces projets sont toujours par ailleurs porteurs d’un objectif de développement économique autonome pour les populations locales.

Née en 2009, selon la volonté de différentes marques du groupe Voyageurs du Monde, la fondation Insolites Bâtisseurs a deux principales préoccupations : la lutte contre le réchauffement climatique et la réduction des inégalités Nord-Sud. Elle accompagne donc en parallèle des programmes de protection de l’environnement et de la culture, des missions d’urgence humanitaires, de protection de l’enfance, et d’aide au développement économique. Depuis sa création, la fondation a soutenu une soixantaine de projets à travers l’Afrique, l’Asie, et l’Amérique du Sud. Pour en savoir plus : www.fondation-insolitesbatisseurs.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *