©Bien préparer son voyage

Bien s’informer sur la destination

image_pdf

Bien s’informer sur les habitants et leur mode de vie, le patrimoine, la religion, l’environnement, l’économie, et apprendre quelques mots dans la langue de la destination.

Préparer son voyage, c’est d’abord s’intéresser à la destination.

Être voyageur, c’est avant tout avoir envie de découvrir un ailleurs, et faire des rencontres incroyables ! D’ailleurs, lorsqu’on revient d’un voyage, on se souvient surtout des rencontres !

Un ami que l’on se fait sur la route, dans son groupe de voyage, marque notre vie autant que nos amis proches. Comme Amin Maalouf le dit si bien, il n’y a plus d’étrangers dans ce siècle, il n’y a plus que des compagnons de voyage. Le tourisme doit promouvoir le vivre ensemble.

Mais parfois, reconnaissons-le, les cultures sont si différentes, que l’on ne sait pas comment s’y prendre pour communiquer avec les gens : la langue qu’on ne maîtrise pas, des traditions inconnues, des comportements que nous pouvons juger « étranges », des a priori que l’on accumule sans bien savoir d’où ils viennent. C’est ce qui fait la richesse de la rencontre ! Au delà des mots, un sourire est une clef secrète qui ouvre bien des coeurs, comme le dit l’adage, parfois accepter de ne pas se comprendre, c’est commencer à se comprendre…

S’informer permet de ne pas faire d’impairs et de mieux profiter de son voyage  !

Voici un (tout) petit échantillon des ressources disponibles pour changer de point de vue sur une destination que l’on s’aprête à visiter :

  • Lire « Le goût des voyages » de Geneviève Clastres et Lucile Placin chez Gallimard Jeunesse (pour les enfants, petits et grands), ou « Du voyage et des hommes » de Franck Michel aux éditions Les livres du monde.
  • Se munir de guides de voyages comme Lonely Planet, le premier à avoir diffusé la Charte éthique du voyageur, le Guide du Routard qui publie chaque année un guide du tourisme responsable, le Petit Fûté qui édite des guides sur l’écotourisme et le tourisme solidaire, ou encore les guides Tao, spécialisés dans les voyages écolo et éthiques.
  • Visiter les plateformes comme EasyVoyage qui référence des voyages responsables ou d’autres plus spécialisées comme Babel Voyages et Voyageons-Autrement.Com.
  • Rencontrer des habitants partout dans le monde avec les Greeters, de New York à Manille en passant par Berlin, etc.
  • Découvrir la face cachée des villes européennes à travers les yeux des habitants venus d’ailleurs avec Migrantour, à Paris, Turin, Lisbonne, Valence, etc.

> Retrouvez tous les conseils éthiques et pratiques

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *