©nepal-pyrenees-solidarite

Au delà du partenariat : la solidarité Pyrénées – Himalaya

image_pdf

La Balaguère travaille en confiance depuis de nombreuses années avec la même agence partenaire locale au Népal gérée par Catherine JORIOT qui a aussi créé l’ONG franco – népalaise Samdo Avenir.

Depuis le tout début, bien avant la création de l’association, La Balaguère et ses collaborateurs participent activement à soutenir le village de Samdo.

L’objectif de Samdo Avenir est de contribuer au développement éducatif, sanitaire et économique de communautés villageoises népalaises. Les actions de l’association ont débuté dans le village de Samdo, situé à 4000 mètres d’altitude, environ à 125 kms de Kathmandu et à 8 kms du Tibet. Le village est situé non loin du Manaslu, huitième plus haut sommet du monde.

Quand les tremblements de terre du 25 avril et du l2 mai 2015 ont secoué le Népal (plus de 8000 morts et plus encore de blessés, 300 000 maisons détruites ou endommagées), Samdo Avenir s’est mobilisé immédiatement même si le village de Samdo n’a pratiquement pas été touché, les villages des guides et porteurs de l’agence locale eux ont été fortement impactés.

Les collaborateurs de La Balaguère se sont mis en contact direct avec Catherine JORIOT, pour connaître les besoins : des fonds pour reconstruire et pour héberger en urgence les victimes.

En trois semaines, l’équipe de l’agence pyrénéenne a organisé une série d’événements pour collecter des fonds : des concerts, un repas traditionnel (momo), des projections de films, une brocante, une vente d’artisanat, des randonnées avec des drapeaux népalais, et des chants occitans.  La mobilisation locale des associations et des particuliers des alentours d’Arrens Marsous a été très forte. Les habitants des environs ont été touchés parce qu’ils sont proches de la montagne, beaucoup connaissent le Népal. De nombreux dons ont été également récoltés auprès des voyageurs.

Stéphanie BRASIER, chef de produit à La Balaguère, à l’initiative d’une partie des événements explique son geste : « On ne l’a pas fait pour s’en vanter, on l’a fait parce que c’était dans nos tripes et parce que ça ne nous laissait pas indifférent – on avait deux clientes sur place – on était soucieux autant pour nos clients que pour nos guides, les familles que l’on connaissait et tous les Népalais. »

Dans un second temps, Samdo Avenir avait besoin d’un bénévole avec des compétences particulières pour mener une partie du travail de reconstruction. Un ancien trekkeur de La Balaguère, Jean Michel, qui avait déjà été au Népal deux fois est donc parti 1 mois et demi pour appuyer à la gestion des chantiers. L’objectif était de soutenir les villages tamang de Khanigaon et Magarsalu.

Il fallait agir vite car la mousson allait arriver (de juin à septembre), bien avant les aides et autorisations de l’État Népalais. Le choix a été fait de démarrer le chantier en suivant les règles du gouvernement mais sans attendre les autorisations. Grâce à la mobilisation de nombreux bénévoles, l’objectif de mettre à l’abris le plus possible de sinistrés à l’approche de la mousson a été atteint. Au total, 35 maisons ont été construites et 43 maisons réhabilitées en 2016.

Le meilleur moyen d’exprimer sa solidarité à long terme est de contribuer à la relance du tourisme, une activité qui représente près de 10% de l’économie du pays, et de (re)partir à la rencontre de ses habitants. « Il y a des chemins qui sont encore meilleurs maintenant qu’avant, parce qu’il y a eu tellement de travail de fait ! » nous confirment La Balaguère et Catherine JORIOT.

Même si le tourisme n’est pas encore revenu complètement à le normale, la saison s’annonce meilleure que l’année dernière où toute la chaîne des services avait été touchée : bus et taxis, hôtels, lodges et restaurants, agences de voyages, porteurs et guides ont beaucoup souffert.

Catherine JORIOT, depuis le Népal, nous confirme que les népalais sont très contents de retrouver les trekkeurs. « Tout le monde les attend ! ».

Si vous avez envie de partir à la rencontre des népalais, La Balaguère programme le village de Samdo dans son trek autour du Manaslu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *